Daydream: l’avenir de la réalité virtuelle selon Google

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

L’immense potentiel de la réalité virtuelle n’a pas échappé aux majors de la tech. Toutes les sociétés de haute technologie ont investi des sommes importantes pour être sûres de ne pas louper le coche. Mais toutes n’ont pas la même stratégie sur un marché de la VR potentiellement multiplié par 20 d’ici 2020. Certaines ont développé leur propre casque pour PC comme HTC avec l’excellent HTC Vive ou Facebook avec l’Oculus Rift via le rachat d’Oculus en 2014. Samsung a également opté pour cette stratégie en développant son casque Samsung GEAR VR pour ses smartphones. Chaque casque propose bien sûr un portail applicatif dédié pour faciliter l’accès aux contenus. Mais selon Google, les futurs maîtres de la réalité virtuelle seront ceux qui maîtriseront l’accès à ces fameux contenus. Et c’est bien pour ça que la Firme de Mountain View lance sa plateforme de contenus Daydream dans quelques semaines.

La stratégie de Google : miser sur l’accès aux contenus pour la réalité virtuelle mobile

Google a été à l’origine du fameux Cardboard, un casque de VR en carton à monter soi-même pour quelques euros. Le Cardboard, écoulé à quelques 5 millions d’exemplaires depuis son lancement, a permis de populariser la réalité virtuelle. Face à ce succès, il est étonnant que la firme n’ait pas investi plusieurs millions de dollars pour développer un casque bourré de technologie. C’est tout simplement parce que Alphabet (Société mère de Google) mise sur la réalité virtuelle pour smartphone. En effet, la société estime que son faible coût va lui permettre de se diffuser plus facilement et rapidement que la technologie pour PC, actuellement chère et gourmande en ressources.

Et plus particulièrement, Google mise sur le contenu dédié à la réalité virtuelle pour mobile. C’est pourquoi elle développe depuis plusieurs mois sa plateforme de contenus Daydream.

plateforme de contenus Daydream

La plateforme de contenus Daydream par Google

Elle a annoncé dans ce cadre travailler en partenariat avec de nombreux créateurs de contenus dans les jeux vidéo, les vidéos et les applications. Parmi les applications disponibles, nous pouvons citer le service de VOD Hulu, le site de streaming HBO ou encore les applications des leagues sportives telle la NBA. Bien entendu, Google va également s’appuyer sur son service de vidéos Youtube en aidant notamment ses stars à réaliser leurs oeuvres en vidéo à 360°. La société aide aussi des réalisateurs de films de réalité virtuelle en les finançant. Ces derniers doivent en effet utiliser des caméras spécialement optimisées pour le logiciel de contenu de VR Jump, propriété de.. Google. GoPro propose la sienne, nommée Odyssey, à partir de 15 000 dollars..

Camera GoPro 360° Odyssey

Une caméra 360° GoPro Odyssey

Youtube ne prend pas de part dans les créations financées. La société veut juste aider les créatifs à proposer du contenu pour les débuts de Daydream. D’après elle, cela va générer de l’excitation et une prise de conscience sur le potentiel de la VR.

La plateforme de contenus Daydream : l’Android de la VR?

Mais la stratégie de Google va bien plus loin. La société veut imposer Daydream comme l’interface dominante pour la diffusion de contenus de réalité virtuelle. D’ailleurs certains experts nomment déjà Daydream : Android VR.

Par exemple, la société a créé une manette permettant de naviguer dans les applications de VR sans enlever le casque. Et elle n’hésite pas à financer les applications qui permettent d’utiliser cette manette. L’objectif est simple : stimuler la croissance de la réalité virtuelle et s’assurer de toujours avoir un rôle central en aidant les gens à chercher du contenu.

La plateforme de contenus Daydream va être lancée prochainement. En parallèle, de nouveaux téléphones Android optimisés pour la VR, un nouveau casques VR pour mobiles et une nouvelle manette vont être mis sur le marché.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

2 réflexions au sujet de « Daydream: l’avenir de la réalité virtuelle selon Google »

Réagissez en laissant un commentaire !